Bonjour, je m’appelle Héloïse

Bonjour tout le monde,

Je suis la nouvelle venue dans la famille Peterkenne-Huon ! J’ai débarqué de 10 janvier 2013 à 15h59. Comme mes deux grands frères, je suis un bébé grand format, mais j’ai quand même réussi à battre Grégoire : je faisais 4,62 kg à la naissance, et moi le jour du terme, pas une semaine après ! Avec mes 54 cm, mes parents n’auront définitivement jamais pu utiliser les vêtements “premier âge”. Ma marraine, Bénédicte Peterkenne va peut-être un peu plus en savoir sur les filles, et mon parrain Frédéric Robert n’est pas peu fier non plus.

Si vous lisez ceci, c’est peut-être que vous avez reçu le faire-part qui vous a amené ici. Grâce à cela, vous avez accès à quelques photos supplémentaires.

Et j’ai deux autres messages pour vous : n’hésitez pas à venir mettre un message sur ma page FaceBook créée pour l’occasion ! Et pour ceux qui veulent faire un petit plaisir à mes parents, j’ai une petite liste à mon nom chez André (faire une recherche sur Huon ou Peterkenne) ou comme nous avons la chance d’avoir déjà pas mal de choses, vous pouvez nous faire un petit versement (732-0155387-44 ou IBAN : BE55 7320 1553 8744 BIC : CREG BE BB avec communication “ATD Héloïse”) que nous regrouperons pour ATD Quart monde. Ils aident les familles dans le besoin en Belgique. Si vous voulez faire un virement directement chez eux, vous pouvez le faire aussi (Numéro de compte : 000-0745336-85 ou IBAN = BE89 0000 7453 3685 – BIC = BPOTBEB1) !

Au plaisir de vous croiser de visu.

Un projet qui nous tient à coeur : TweetWall Pro … décodé pour vous.

Qu’est-ce que Twitter ?

Twitter est un outil web de micro-blogging permettant à tous les utilisateurs enregistrés de communiquer par messages de 140 caractères maximum appelés Tweets. On parle de micro-blogging car chaque message est comme un mini article de votre site web ou de votre blog. C’est aussi un peu comme votre statut FaceBook ou un SMS, mais avec la différence principale que l’information est par défaut disponible à tout le monde.
Il se constitue donc petit à petit une gigantesque quantité d’information de ce qui se passe dans le monde.
En suivant d’autres utilisateurs, par exemple des personnes que vous connaissez, vous formez ce qu’on appelle une TimeLine, une liste de messages rédigés par ceux-ci. C’est la manière classique de consommer cette masse importante de Tweets.
Une autre manière est la recherche directe : Je surfe sur mon compte GMail et “il y a un souci technique”. Une petite recherche du mot clé “GMail” sur Twitter et je vois (ou pas) des messages d’autres utilisateurs indiquant s’ils ont également un problème. Très pratique, mais surtout extrêmement rapide et efficace !
Imaginez dès lors d’autres usages, notamment pour des journalistes ou les responsables de communication et les marketeers qui peuvent suivre “en direct” ce que la “Twittosphère” écrit à propos de leur société ou marque.
Lisez cet article sur Wikipedia pour en savoir plus.

Qu’est-ce qu’un TweetWall (ou mur de Tweets) ?

Lors de certains événements (exemple RTBF DJ Experience), les organisateurs souhaitent souvent disposer d’écrans géants affichant des informations les concernant et proposer de une certaine interactivité à leurs participants. Si ces écrans affichent des Tweets, on parle alors de TweetWall.
En effet, couplé au concept de Hastag, Twitter est un bon outil pour atteindre ce but. Le Hashtag est un code que vous ajoutez à votre Tweet et permettant à tout le monde d’identifier aisément à quoi ce dernier fait référence (ex : #rtbfdj pour reprendre l’exemple de RTBF DJ Exerience)
Pourquoi installer un TweetWall ? Principalement pour deux raisons :

  • pour faire interagir les intervenants de l’évènement entre-eux, et/ou avec les organisateurs.
  • pour créer un buzz, faire de la publicité à propos de l’événement : en effet, tous les utilisateurs Twitter qui suivent des participants à l’événement voient ce qui se passe lors de celui-ci, en lisant leur TimeLine. Ils sont donc au courant et pourraient si c’est encore possible rejoindre leurs amis.

Qu’est-ce que TweetWall Pro ?

TweetWall Pro (www.tweetwallpro.com) est un service en ligne permettant de configurer et afficher des TweetWalls pendant des événements. L’utilisateur s’enregistre, crée une session relative à son événement en indiquant son HashTag et sa durée, choisit la manière dont les Tweets vont s’afficher sur l’écran (la visualisation), et c’est parti.
L’utilisateur dispose de nombreuses visualisations, il peut choisir celle qui lui convient le mieux, en fonction de son public, de l’ambiance du lieu …
Si l’organisateur le désire, il peut utiliser l’une ou l’autre des fonctions complémentaires :

  •  mise en évidence de certains Tweets, en fonction de mots clés, ou en fonction de la personne qui a écrit le Tweet,
  •  modération automatique : les messages contenant certains mots ou écrits par certaines personnes sont automatiquement supprimés,
  •  modération manuelle : l’organisateur reçoit avant affichage public une liste de Tweets et il sélectionne ceux qui seront envoyés vers les écrans de diffusion.
  •  affichage de sponsors : l’organisateur peut montrer sur le TweetWall une vidéo de le logo ses sponsors à la fréquence qu’il souhaite.
  •  affichage de messages : l’organisateur peut faire défiler des messages, par exemple invitant à Tweeter avec le HashTag de l’événement, à la fréquence qu’il souhaite
  •  d’autres fonctionnalités qui vont encore arriver …

TweetWall Pro est un service web ne nécessitant aucune installation software, utilisable très simplement et que vous payerez à l’heure d’affichage. Mais il peut être utilisé gratuitement en acceptant l’affichage régulier d’un ou plusieurs sponsors.

Inscrivez-vous sur TweetWallPro.com

Changement de look

Une page d’histoire se tourne : à la fois de l’histoire de la Belgique, et de ma propre histoire. Depuis le 11 janvier 2011, sur un coup de tête (stupide ?) pour répondre à l’appel de Benoît Poelvoorde et Nicolas Buytaers, je ne m’étais plus rasé ! Bon, peut-être une ou deux tailles de barbe, mais pas beaucoup plus, et en tout cas rien depuis 6 mois au moins ! Et voici le résultat que cela finissait par donner : un peu hirsute, barbare, j’ai eu droit à beaucoup de surnoms, les uns sympathiques comme Vendredi, d’autres moins comme Landru. Mais rien ne m’a fait dévier de ce que je m’étais promis : ne pas me raser tant qu’il n’y aurait pas de gouvernement.

J’ai été surpris comme ces dernières semaines ma démarches a amplifié les multiplies discussions politiques autour de moi ! A tel point que (est-ce un hasard ?) j’ai été contacté par une journaliste de la RTBF qui me proposait de filmer mon rasage pour le passer au JT.  Le mois passé, deux journalistes québecois de passage en Belgique étaient déjà venus m’interviewer dans le cadre d’un article sur l’absence de gouvernement en Belgique.

Ce 6 décembre un peu avant midi, la chose fut faite : rasage filmé, synchronisation parfaite avec le passage non prévu de Saint-Nicolas et diffusion de ce moment mémorable dans les JT de 13h (23’30”) et de 19h30 (19’19”) : star d’un court moment, mais star quand même.

Ce fut un long moment, ce fut un bon moment, et je retrouve maintenant mon look d’avant, avant le début de ces 541 jours de négociations, record peu enviable qu’une nation n’arrivera sans doute pas avant longtemps à surpasser …

Une nuit en refuge

Nos vacances, cette année, c’était en montagne ! Et nous avons bien profité de l’air pur, fait de belles balades, des heures de barrage dans les rivières… Avec les plus grands des enfants (Hugo, Martin et Sylvain), nous avons fait deux jours de balades plus costaudes, avec une nuit en refuge entre les deux. 1000 mètres de dénivelé au programme du premier jour, avec pour démarrer une montée de 500 m vraiment hard.

Le moment au refuge fut magique : arrivée avec une luminosité particulière devant la traite des vaches, soirée dans le petit réfectoire et nuit dans le dortoir commun. Le matin, réveil surprise : il a gelé, et pas qu’un peu : les gouttes de rosée sur les bancs et dans l’herbe sont bel et bien de la glace. Et cerise sur le gâteau : quelques jeunes chamois bondissent pas très loin du refuge. On pensait voir des bouquetins, mais ce sont les chamois qui sont venus.

Sur les deux jours, n’oublions pas non plus les deux cols passés avec succès : le col de la Grassaz (2637 m) et le col du plan Sery (2609 m). Ni la joie de marcher dans les quelques névés qui restent encore à cette altitude en plein été.

Difficile d’oublier les gentianes que Sylvain a comptées pendant de long, très longs moments …

Un sommet : La Vélière

Ces vacances, nous avons retrouvé avec grand plaisir la montagne ! Et nous avons notamment réussi le défi d’amener les 7 garçons (de 20 mois à 9 ans et demi) faire quelques balades assez sympathiques. Et je pense que la plus mémorable tous ensemble fut La Vélière (2467 m). Avec un vrai sommet pour motiver les enfants, cette montagne était l’objectif parfait. Et ils y sont tous arrivés, même si certains ont dû être un peu plus tirés que d’autres.

Au sommet, quelle récompense, une superbe vue. Mais aussi un stress a posteriori : dans leur élan, les 4 plus grands sont arrivés les premiers en haut, pendant qu’on aidait les autres à arriver. Et quand on les a rejoints, nous avons remarqué que le sommet rondouillard d’un côté était précipice de l’autre !!

Après le repas, les enfants étant encore suffisamment en forme, nous avons pu faire les crêtes qui partent du sommet, et revenir par un trajet plus long que ce qu’on pensait faire au départ.

Pour ceux qui veulent voir d’un peu plus près le trajet de la redescente, voici le lien pour le faire.

.